Auteur : Aurélie Sterntau

Manchmal bin ich der Verzweiflung nahe, wenn ich bedenke, daß ich nach allen meinen Forschungen weder weiß, woher ich komme, noch was ich bin oder wohin ich gehe und was einmal aus mir wird. [Voltaire]

La nostalgie du lointain –

gare
 
la connaissez-vous?
Je souhaite les vacances. Maintenant.
 

Et si rien ne va plus –

petites étoiles
 
si vous êtes fatigué et triste,
puis vous voyagez à Paris. Mentalement.
 

Vous êtes cela

camomille
 
qui gagne chaque jour un miracle.
Savez-vous déjà de votre bonheur?
 

La liberté est ce qui reste

en mai
 
si vous récapitulez
ce qui compte vraiment dans la vie.