Au plus profond de l’hiver, nous avons toujours l’espoir du printemps

l'appréhension
 
Après la pluie vient le soleil et après les larmes le rire.
Rien ne reste comme il est maintenant. Tout est en constante évolution.
 

Im tiefsten Winter bleibt uns immer die Hoffnung auf den Frühling.
Auf Regen folgt Sonnenschein und auf Tränen ein Lachen.
Nichts bleibt, wie es jetzt gerade ist. Alles befindet sich in steter Wandlung.

 

Publicités

Un commentaire

Que pensez-vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s