Si je pense à mon enfance, je ne me débarrasse pas du sentiment

le soir
 
que cette partie ne fait pas partie de ma vie.
Pourtant j’ai eu une enfance merveilleuse.
 

Denke ich an meine Kindheit, werde ich das Gefühl nicht los,
dieser Part gehört nicht zu meinem Leben.
Dabei hatte ich eine herrliche Kindheit.

 

Publicités

7 commentaires

  1. Ja, das scheint schon lange her und weit entfernt und ein « anderes » Leben…
    Und doch, so ganz manchmal –so geht es mir zuweilen– blitzen doch Verbinungen auf, zwischen dem « damaligen » Leben und dem heutigen.

    Einen schönen Sonntag und lieben Gruß, Michael

  2. Nunca debemos abandonar ese niño interno nuestro. Seguir maravillándonos de casi todo como cuando lo vimos la primera vez. Mantengamos nuestra niñez dentro del adulto con responsabilidades que somos y dejémosle salir siempre que sea necesario, sin avergonzarnos de ello.

Que pensez-vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s