Si je vais avec des yeux ouverts à travers ma ville

en haut
 
Je regarde dans des visages pincés auxquels chaque joie de vivre manque.
Alors j’aspire à la légèreté et joie.
 

Gehe ich mit offenen Augen durch meine Stadt.
Ich blicke in verkniffene Gesichter, denen jede Lebensfreude fehlt.
Dann sehne ich mich nach Leichtigkeit und Freude.

 

Publicités

4 commentaires

  1. Bonjour Aurélie
    La déprime des visages que l’on croise en dit long sur la société… « il est où le bonheur il est où » ? au fond de chacun mais faut-il encore qu’il ait le ventre plein…
    Belle journée

Que pensez-vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s