Le souvenir de l’été passé n’a pas pâli

Merian Gärten
 
Notre amour est donc si présent et ne disparaît pas.
Qui aurait jamais cru cela?
 

Die Erinnerung an den letzten Sommer ist nicht verblasst.
Überhaupt ist unsere Liebe so präsent und vergeht nicht.
Wer hätte das jemals geglaubt?

 

Publicités

4 commentaires

Que pensez-vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s